Vous êtes ici : Accueil > L'UMR > Des conditions extrêmes pour les électrons corrélés

Fait marquant

Des conditions extrêmes pour les électrons corrélés


Nous avons développé un équipement révolutionnaire permettant d’explorer rapidement et précisément les très hautes pressions, quand elles sont associées à des basses températures et des champs magnétiques intenses. Ce dispositif a d’ores et déjà permis d’étudier le point critique ferromagnétique de YbCu2Si2, un composé à électrons fortement corrélés.

Publié le 18 septembre 2013
Les mesures physiques sous très hautes pressions ont conduit à des découvertes majeures concernant les systèmes à électrons corrélés, notamment le rôle du magnétisme dans leur supraconductivité ou la coexistence du ferromagnétisme et de la supraconductivité. Jusqu’à présent, il était nécessaire de remettre l’échantillon à température ambiante pour varier la pression. Le dispositif conçu par les physiciens de notre institut permet de s’affranchir de cette contrainte. Il suffit désormais de quelques minutes pour changer la pression quand il fallait auparavant patienter deux jours. Cette avancée permet de boucler l’étude d’un diagramme de phase en quelques semaines plutôt qu’en quelques mois.
Les physiciens ont utilisé cet outil pour étudier l’évolution de la résistivité du composé YbCu2Si2 en fonction de la pression et du champ magnétique. Sous une pression critique d’environ huit gigapascals, il se produit une transition de phase vers un état ferromagnétique à très basse température. L’étude réalisée a montré que cette transition se décale vers les plus basses pressions en présence d’un champ magnétique.

Haut de page

Haut de page